Etre dépendant d'une substance ou d'un comportement présente des risques graves pour la santé physique mais aussi psychologique. ©Freepik

Tabac, alcool, drogues, écrans… mais aussi sucre, jeux d’argent ou encore sexe : les addictions sont nombreuses et représentent un enjeu majeur de santé publique. Nous y sommes tous confrontés, par notre entourage ou par nous-même. Et il y a surtout des signes qui ne trompent pas, mais qui ne sont pas toujours facile à discerner. À partir de quand peut-on dire d’une personne qu’elle est addicte ? Comment prévenir l’addiction ? Comment la guérir ? Éléments de réponse.

L’addiction au tabac est la plus présente en France. Selon l’Inserm, elle touche 27% de la population. L’addiction à l’alcool représente environ 8% tandis que celle au cannabis toucherait 7% des adolescents et 3% des 18-64 ans. L’usage des autres drogues concernerait en moyenne 350 000 personnes en France. Pour les comportements addictifs les statistiques sont moins précises mais environ une personne sur dix en a un vis-à-vis des jeux de hasard et d’argent en ligne. À partir de quelle consommation puis-je me considérer comme une personne addicte ? Quels sont les critères ? Comment reconnaitre et prévenir une addiction ? 

À partir de quand puis-je me considérer comme addict ?  

Le café : à partir d’une consommation régulière de 5 tasses par jour.  

Le tabac : à partir d’une consommation régulière de 5 cigarettes par jour.

L’alcool : une personne est considérée alcoolique lorsqu’elle consomme de façon régulière. Cela représente un minimum de trois verres par jour pour un homme et deux verres par jour pour une femme.

La drogue : lorsque le besoin de répéter la consommation vient satisfaire un manque et se reproduit de plus en plus souvent.

Le sucre : lorsque la personne éprouve une incapacité à s’en passer pendant une journée, une envie constante de produits sucrés ainsi que le besoin de terminer chaque repas par un aliment sucré.

Les jeux vidéos : à partir d’une trentaine d’heures par semaine.

L’argent : lorsque le joueur n’accepte plus la défaite, joue des sommes qu’il n’a pas et ressent un manque lorsqu’il s’arrête de jouer.

Le sexe : lorsque la personne a des relations sexuelles répétées et/ou pratique la masturbation compulsive pendant plus de 6 mois.

C’est quoi, une addiction ?

Une addiction est une consommation, un comportement que l’on ne parvient plus à contrôler malgré les dommages qu’il peut entrainer. On parle d’addiction quand le besoin de répéter la consommation vient satisfaire un manque et se reproduit très régulièrement.

Il est si difficile pour une personne addicte de résister à l’envie de satisfaire son besoin de consommer qu’une augmentation de la tension nerveuse est souvent ressentie avant de passer à l’acte. Une fois réalisé, un sentiment de soulagement s’installe. Il est cependant momentané.

Ensuite s’installe le cercle vicieux de la consommation : l’arrêt de sa pratique entraîne une anxiété et un état dépressif dans de nombreux cas. Seule la consommation vient soulager la personne, entraînant progressivement une perte de contrôle.

Les différents types d’addictions 

Il y a trois types d’addictions différentes. Les premières sont les addictions aux substances. Le tabac et l’alcool sont les plus fréquentes, mais il y aussi le cannabis, les drogues, ou encore les médicaments. 

Il y a également les addictions comportementales : les jeux d’argent, les jeux vidéos, le sexe, la nourriture, ou encore les achats compulsifs…

Enfin, les addictions quotidiennes telles que le sucre, le café, le chocolat… elles ne sont pas forcement nocives mais peuvent être à risque à outrance.  

Comment reconnaître une addiction ?

Plus tôt l’addiction est détectée, plus il sera facile et possible d’agir pour la vaincre. C’est pourquoi il est essentiel de savoir la reconnaître. Une addiction présente les critères suivants : 

  • Un besoin irrépressible de consommer
  • Une accoutumance fortement augmentée
  • Un temps important passé dans l’activité pour obtenir les mêmes sensations 
  • Une envie d’arrêter le comportement sans y parvenir malgré les essais
  • Prioriser la consommation aux autres activités
  • Des symptômes de sevrage à l’arrêt (grand inconfort psychologique et physique poussant à reprendre le comportement pour le soulager) 

La méthode des 5C permet de retenir les manifestations essentielles de l’addiction : 

  • Contrôle : perte de contrôle
  • Consommation : l’envie est impérieuse, cela envahit tout l’espace mental 
  • Compulsion : la prise ou l’activité est faite de manière compulsive, une force intérieure pousse à l’action pour apaiser une angoisse
  • Continu : un usage de façon régulière
  • Conséquences : la consommation se prolonge en dépit de ce que cela induit pour la personne

Comment se sortir d’une addiction ?

La prise en charge est pluridisciplinaire et dépend de la nature de l’addiction et de son importance. Il existe des traitements médicamenteux pour calmer le manque du à l’arrêt de la consommation.

Un soutien psychologique est également essentiel pour traiter l’origine de la dépendance (comme une TCC). L’hypnose peut aussi être très efficace.

À SAVOIR

Association Addictions France est une association nationale reconnue d’utilité publique, premier acteur en prévention des risques et réduction des dommages liés aux conduites addictives. Elle traite tous types d’addictions.
Les CSAPA (centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie) sont des unités de référence pour la prise en charge des addictions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici