jeune femme souffrant d'asthme pendant son spm
L'asthme prémenstruel toucherait 1 femme sur 3.

Maux de ventre, douleurs dorsales et sautes d’humeur, il est bien connu que les symptômes prémenstruels varient d’une femme à l’autre. Cependant, dans ce panel de symptômes prémenstruel déjà contraignants, certaines femmes font face à un défi de santé plus sérieux, celui de l’asthme prémenstruel. Ce symptôme survient généralement chez les femmes présentant une certaine prédisposition à l’asthme. Est-ce votre cas ? Si oui, comment le gérer ? Le point.

Peu connu, l’asthme prémenstruel se caractérise par une exacerbation des symptômes de l’asthme, comme la toux, l’essoufflement et la respiration sifflante. Ces symptômes surviennent pendant la période prémenstruelle, c’est-à-dire les jours précédant les règles. Explications. 

Du mal à respirer pendant les règles : comment ça se fait ? 

L’asthme prémenstruel est une condition qui survient généralement chez les femmes déjà confrontées à des problèmes d’asthmes, plus ou moins sévères. Pour elles, les jours précédant leurs règles ne sont pas seulement synonymes de crampes et de changements d’humeur, mais également d’une lutte constante pour maintenir leur respiration fluide.

Pour comprendre l’asthme prémenstruel il faut se concentrer sur les fluctuations hormonales qui surviennent dans le corps d’une femme pendant son cycle menstruel. Les niveaux d’œstrogène (l’hormone responsable de l’épaississement de la muqueuse utérine) et de progestérone (l’hormone qui prépare votre corps à la possibilité d’une grossesse), qui sont les principaux acteurs de cette période, y jouent un rôle majeur.

Juste avant les règles, les taux d’œstrogène et de progestérone chutent. Cela augmente l’inflammation des bronches et leur réactivité, et constitue un élément majeur dans le mécanisme de l’asthme.

L’asthme prémenstruel (APM) pourrait concerner autour de 30% à 40% des femmes asthmatiques.

Suis-je atteinte par l’asthme prémenstruel ? 

Les symptômes de l’asthme prémenstruel peuvent varier, mais ils incluent généralement les suivants :

  • Essoufflement accru : de nombreuses femmes ressentent une sensation d’essoufflement plus prononcée pendant la période prémenstruelle.
  • Respiration sifflante : les sifflements respiratoires sont fréquents chez les personnes asthmatiques, et ils peuvent s’aggraver pendant cette période.
  • Toux : la toux peut devenir plus fréquente et plus gênante.
  • Augmentation de l’utilisation de médicaments : certaines femmes constatent qu’elles ont besoin d’utiliser leur médication contre l’asthme plus fréquemment pendant la période prémenstruelle.
  • Réveils nocturnes : l’asthme prémenstruel peut perturber le sommeil, ce qui peut entraîner de la fatigue ou des insomnies.

Comment traiter cet asthme ?

Vivre avec l’asthme prémenstruel n’est pas toujours évident, mais il existe des stratégies qui peuvent aider à atténuer les symptômes. Voici quelques approches possibles :

  • Suivi du cycle menstruel : tenir un journal de vos cycles menstruels et de vos symptômes asthmatiques peut aider à anticiper les périodes à risque et à adapter votre traitement en conséquence.
  • Consultation médicale : parlez à votre médecin de vos symptômes. Ils peuvent ajuster votre traitement ou recommander des médicaments supplémentaires pour contrôler l’asthme prémenstruel.
  • Gestion du stress : le stress peut aggraver les symptômes de l’asthme. La méditation, le yoga et d’autres techniques de gestion du stress peuvent être utiles.
  • Éviter les déclencheurs : évitez les déclencheurs d’asthme connus, tels que la fumée de cigarette, les allergènes et les irritants, pour réduire le risque d’exacerbation des symptômes.
  • Hydratation et alimentation saine : boire beaucoup d’eau et maintenir une alimentation équilibrée peuvent aider à réduire l’inflammation dans le corps.
  • Exercice modéré : l’exercice régulier peut renforcer la fonction pulmonaire. Parlez-en à votre médecin pour élaborer un plan d’exercice adapté.

L’asthme prémenstruel peut être difficile à vivre pour de nombreuses femmes. Notamment celles qui sont aussi victimes de douleurs durant leurs règles. Cependant, avec une gestion appropriée, il est possible de minimiser les effets sur la vie quotidienne. Si vous souffrez d’asthme prémenstruel, consultez un professionnel pour discuter des meilleures options de traitement et de gestion qui vous conviennent.

À SAVOIR

Les symptômes prémenstruels les plus fréquents sont les douleurs et les crampes abdominales, dues à la contraction de l’utérus, ou les fortes douleurs à la poitrine. Au total, plus de 75% des femmes sont touchées par des SPM, plus ou moins dérangeants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici