grippe vaccin vaccination virus ©Freepik
Pour les personnes éligibles à la troisième dose du vaccin contre la Covid-19, il est désormais possible de le combiner au vaccin annuel contre la grippe. ©Freepik

Chassée par les gestes barrières l’hiver dernier, la grippe fait son retour en force cette année. Craignant une épidémie plus précoce et virulente qu’à l’accoutumée, les autorités sanitaires misent tout sur la vaccination. La campagne vaccinale commence ainsi avec quatre jours d’avance cette année. Autre nouveauté : la combinaison des vaccins anti-grippaux et anti-Covid-19. Quels sont les publics prioritaires ? Quand se faire vacciner ? Quels sont les risques de cette combinaison de vaccins ? Le point sur une vaccination anti-grippe hors du commun cette année.

La campagne de vaccination contre la grippe devait être lancée le 26 octobre. Une action nécessaire pour tenter de réduire les 10 000 décès qu’elle engendre. La menace d’une épidémie précoce et plus virulente cette année, face à des publics moins immunisés fait avancer cette date au 22 octobre. Ces quatre jours d’avance visent également à “encourager la synergie entre les deux campagnes de vaccination, et ne perdre aucune opportunité de vacciner contre la grippe et contre la Covid-19″, précise le Pr Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

 

Vaccination anticipée contre la grippe : qui est éligible ?

Les premières doses de vaccins contre la grippe sont réservées aux publics prioritaires pendant un mois. Dès ce 22 octobre et jusqu’au 22 novembre. Sont considérées comme prioritaires les personnes les plus à risque de développer des formes graves du virus :

  • les 65 ans et plus
  • les malades chroniques
  • les femmes enceintes
  • les personnes en situation d’obésité
  • et dans un second temps, les professionnels de santé.

Pour ces personnes, le vaccin contre la grippe est administré gratuitement. Rappelons que ces publics sont les mêmes que ceux éligibles à la troisième dose du vaccin contre la Covid-19. Ce qui offre l’opportunité, selon les autorités de santé, de proposer ces deux vaccins… en même temps !

Peut-on vraiment combiner les vaccins anti-grippal et anti-Covid-19 ?

Si la vaccination annuelle contre la grippe est habituelle pour les publics cibles, elle sera particulière cette année. Les vaccinés se verront proposer non pas un mais deux vaccins, différents. L’un contre la grippe et l’autre contre la Covid-19, en troisième dose de rappel. Aucun délai ne serait en effet nécessaire entre l’administration de ces deux vaccins. Les autorités de santé proposent ainsi de les faire au même moment. “Concrètement, les deux injections peuvent être pratiquées le même jour, mais sur deux sites de vaccination distincts : un vaccin dans chaque bras“, selon la Haute autorité de santé.

Quels sont les risques de cette combinaison de vaccins inédite ?

Aucun, si l’on en croit la Haute autorité de santé, pour qui cette co-administration apparaît comme “une solution pertinente pour optimiser la couverture vaccinale contre ces deux épidémies”.

Le mélange de ces deux vaccins dans l’organisme ne présenterait pas de risque pour le système immunitaire. “La co-administration des vaccins contre la grippe et contre la Covid-19 ne comporte aucun danger. Le risque potentiel serait celui d’une diminution de la réponse immunitaire sur l’un ou l’autre des vaccins, mais les résultats récents sont rassurants sur ce point“, détaille la HAS.

Attention, un délai de 6 mois est nécessaire entre la troisième dose du vaccin Covid-19 et la première. Les résidents d’Ehpad, vaccinés en priorité durant la campagne vaccinale contre la Covid-19, font donc partie des publics concernés.

Les deux vaccins administrés dès le 18 octobre dans les Ehpad

Les épidémies de grippe et de Covid-19 ayant ravagé les résidents des Ehpad, le gouvernement joue cette année sur l’anticipation. Si la vaccination anti-grippale des personnes éligibles est avancée au 22 octobre, elle a commencé dès ce lundi 18 octobre pour les personnes âgées dépendantes. “Tous les EHPAD et les établissements de santé qui disposent déjà des vaccins contre la grippe, peuvent dès le 18 octobre déployer la vaccination antigrippale pour permettre des séances de vaccination conjointes contre la grippe et contre la Covid-19″, avait annoncé le directeur général de la santé. Les pharmacies disposant de stocks de vaccins contre la grippe sont également invitées à approvisionner prioritairement les Ehpad.

Y aura t-il assez de vaccins pour tout le monde ?

Cette campagne de vaccination est le seul véritable espoir de lutte contre l’épidémie de grippe. D’autant plus que le danger cette année est cette concomitance à une nouvelle vague de Covid-19. Le Ministre de la santé, Olivier Véran, promet ainsi la disponibilité de 10 millions de doses. Trois types de vaccins pourront être utilisés : Vaxigrip Tetra®, Efluelda® et Influvac Tetra®. Du côté de la vaccination contre la Covid-19, seul le vaccin Pfizer est pour le moment autorisé sur le marché. Son homologue Moderna a en effet été suspendu pour le moment, en prévention du risque d’inflammation cardiaque.

Si les moyens sont à présent déployés, reste à savoir si cette campagne de vaccination double permettra d’enrayer une potentielle cinquième vague de Covid-19. Les chiffres qui repartent à la hausse dans certains départements de la région, pourraient en effet être des signes d’alerte.

À SAVOIR

Les personnes éligibles à la vaccination gratuite contre la grippe reçoivent un bon de l’Assurance maladie par voie postale. Il est ensuite possible de se faire vacciner chez les médecins, infirmiers, sages-femmes pour les femmes enceintes et dans les officines. 

La co-administration du vaccin contre la Covid-19 et la grippe est possible dans les centres de vaccination Covid.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici