Tout comme nous, les chats peuvent développer des cancers et sont soumis aux mêmes facteurs environnementaux favorisants.
Les cancers sont fréquents chez les chats. Notamment le lymphome qui peut survenir soudainement et progresser rapidement. Une maladie dure à vivre pour l'animal et un choc pour sa famille d'adoption. @freepik

Les cancers sont la deuxième cause de décès chez le chat après le risque de collision et la maladie rénale. Qu’elles soient bénignes ou malignes, les tumeurs peuvent être diagnostiquées en découvrant une masse sous la peau ou à la lumière d’un changement de comportement ou enfin de troubles digestifs ou respiratoires. Autant de signes qui conduiront à une consultation rapide chez le vétérinaire. Le nombre de cancers chez le chat est en augmentation mais pris à temps, le pronostic peut être bien meilleur. Le point avec le Dr Moignard, vétérinaire à Saint-Étienne.

Nos chats ne sont pas à l’abri du cancer, même si on aimerait qu’ils aient neuf vies comme le prétend la légende populaire. En cause, les facteurs environnementaux tels que la pollution, les produits toxiques, l’obésité, les virus, etc. Quels sont les principaux cancers chez le chat et quelles précautions prendre pour éviter leur apparition ? Le point avec le Dr Moignard, vétérinaire à la Clinique Fauriel de Saint-Étienne (Loire). 

Qu’est-ce qu’une tumeur ?

Une tumeur est une grosseur plus ou moins volumineuse due à une multiplication trop importante de cellules. On distingue deux types de tumeurs : les bénignes (non cancéreuses) lorsque les masses restent localisées et les malignes (cancers) qui se propagent à d’autres organes. Le cancer le plus fréquent chez le chat est le lymphome.

Qu’est-ce qu’un lymphome ?

Le lymphome est un cancer qui touche les cellules du système immunitaire du chat (les globules blancs) appelées lymphocytes. Il peut se développer dans tous les organes pourvus de ces cellules et ils sont nombreux ! En effet, les cellules lymphoïdes sont présentes dans presque tout le corps. Le lymphome digestif est la forme la plus courante.

Le lymphome peut se déclarer de manière soudaine, principalement chez les chats âgés (à partir de neuf ans). Ou chez les jeunes chats après une infection par le virus de la leucose féline (FeLV) ou le virus de l’immunodéficience féline (FIV), également appelé sida du chat.

Comment identifier une tumeur chez un chat ?

Plusieurs signes peuvent alerter : une fatigue anormale, des urines plus fréquentes, des diarrhées, une soif accrue, une difficulté à respirer, des saignements ou une plaie qui ne guérit pas, une boiterie ou un signe de douleur, une perte de poids et d’appétit, une masse suspecte à la palpation, etc.

À titre préventif, un bilan de santé recommandé chaque année

Comment réagir ?

En cas de changement de comportement, il est conseillé de prendre rendez-vous rapidement avec un vétérinaire. En effet, pris en charge de manière précoce le pronostic d’un cancer peut être meilleur. Ce dernier pouvant être insidieux et asymptomatique, il est important de faire un bilan de santé de l’animal une fois par an pour qu’un professionnel puisse réaliser un examen clinique.

En cas de suspicion, le vétérinaire peut effectuer des prélèvements (cytologie, biopsie, prise de sang) et/ou des examens d’imagerie (échographie, radiographie, scanner) qui permettront d’établir le diagnostic. 

Quels sont les traitements à prévoir ?

Tout dépend de la tumeur mais généralement, détectée tôt cette dernière peut être opérée.

Si la tumeur a commencé à se propager dans le corps de l’animal, un traitement par chimiothérapie ou radiothérapie peut être réalisé. Ces méthodes sont bien mieux tolérées chez le chat que chez l’homme.

Quel sont les facteurs favorisants ?

Ce sont les mêmes que ceux de l’être humain : une nourriture trop riche ou de mauvaise qualité, un environnement pollué (particules fines en ville, produits chimiques à la campagne, tabagisme passif), la sédentarité, l’embonpoint, etc. 

Cancer chez les chats blancs : attention au soleil !

Quelles précautions prendre ?

Les tumeurs mammaires étant fréquentes et le plus souvent malignes, il est conseillé de stériliser les jeunes chattes (idéalement quand elles ont moins de six mois). La pilule contraceptive est déconseillée. En effet, elle favorise non seulement l’apparition des tumeurs mammaires mais également des infections graves de l’utérus. 

Il est également recommandé de protéger les chats blancs du soleil avec de la crème solaire adaptée. En effet, ces derniers peuvent développer un carcinome épidermoïde. Ce cancer est 13 fois plus fréquent chez les chats blancs que chez les chats d’une autre couleur. Il se développe bien souvent sur la truffe ou sur le bord des oreilles. 

À SAVOIR 


Les soins vétérinaires étant onéreux, il est possible de souscrire un contrat d’assurance santé pour chat. Ainsi, l’assureur pourra intervenir partiellement ou totalement en remboursement en fonction de ses conditions. Un confort en cas de dépenses imprévues. Attention : l’assureur ne prendra en charge que les soins qui seront réalisés pour des maladies détectées après la souscription du contrat et l’éventuel délai de carence. Il faut donc assurer son chat avant qu’il ne développe des maladies.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici