Thé ou café
Team thé ou team café ? Zoom sur leurs propriétés et inconvénients pour faire votre choix. ©©Shutterstock / Raisa Kanareva

Si les adeptes ont déjà fait leur choix, le coeur balance souvent entre thé et café. Un duel… pas toujours équitable. Le thé est-il vraiment le breuvage par excellence ? À l’inverse, des cornes se cachent-elles réellement derrière le café ? La vérité, au fond de la tasse, se situe peut-être… entre les deux. Le point sur les bienfaits et les défauts des deux boissons reines de nos matins, et plus encore…

Coup de loupe sur les réels bienfaits et méfaits du café et du thé, sous l’oeil expert d’Isabelle Petit-Jean, diététicienne naturopathe au Puy-en-Velay, en Haute-Loire. Et gardons à l’esprit que quels que soient les effets, bon ou mauvais, tout dépend de la sensibilité de chacun !

Thé ou café : des bienfaits presque similaires…

Les propriétés du thé

 

café

Si le thé est ainsi plébiscité, c’est à juste raison. Ses nombreuses propriétés font de cette boisson, comestible chaude ou froide, un vrai allié santé. En effet, les flavonoïdes présents dans le thé, antioxydants très puissants qui renforcent l’immunité, permettent de lutter contre l’inflammation et le vieillissement de l’organisme.

Boire du thé permet également de combattre les maladies cardio-vasculaires en améliorant le flux sanguin et la souplesse des artères. Une étude publiée dans la revue scientifique pékinoise European Journal of Preventive Cardiology démontre même que la consommation régulière de thé vert, soit au moins trois tasses par jour, réduirait le risque de maladies cardio-vasculaires de plus de 20%. Autre effet intéressant : le thé vert augmente légèrement le métabolisme et permet donc de brûler un peu plus de calories. 

De son côté le thé noir aide à lutter contre le mauvais cholestérol, en limitant son oxydation dans l’organisme. Au niveau du système nerveux, la théine présente dans les différents types de thé, possède un effet stimulant. Cette action est toutefois moindre que celle du café d’une manière générale, bien que les effets diffèrent d’une personne à une autre. 

Les propriétés du café

thé nutrition

Quand on parle de café, on pense tout de suite à son effet booster. Certaines personnes ne peuvent d’ailleurs pas se passer de leur café du matin pour commencer leur journée. Il permet en effet d’augmenter les capacités de concentration et de réflexion en bloquant les effets de l’adénosine, hormone responsable de l’endormissement. 

Ses effets sur la stimulation du système nerveux ne s’arrêtent toutefois pas là. Grâce aux antioxydants tels que la trigonelline ou la choline, le café permettrait en effet de prévenir les maladies neuro-dégénératives, voire certains cancers.

Tout comme le thé, le café serait également un allié minceur, à condition qu’il soit consommé sans sucre. En stimulant l’hormone de la satiété, cette boisson aurait une action coupe-faim mais permettrait aussi de lutter contre les désagréments du système digestif tels que la constipation

Toujours sans sucre, le café améliorerait même la sensibilité de l’hormone de l’insuline et aiderait ainsi à prévenir le diabète de type 2. Selon différentes études, consommer quatre tasses de café par jour réduirait ainsi de plus de 30% le risque de diabète de type 2, chez les sujets sains. 

Des avantages faussés en cas d’excès… des deux côtés !

Les potentiels méfaits du thé sur la santé

Infusé à très haute température (idéalement entre 85 et 90°), le thé consommé à haute température peut altérer la gorge. Plusieurs études démontrent que la consommation régulière de boissons très chaudes augmente les risques de cancer de la gorge et de l’œsophage.

De l’autre côté, bien que le thé soit accessible au plus grand nombre, quelques-unes de ses propriétés peuvent être inadaptées à certains profils. Le thé réduirait par exemple de 60 à 70% l’assimilation de fer dans l’organisme. Il est donc déconseillé en grande quantité aux personnes anémiques ou peu consommatrices de protéines (végétariens ou vegan par exemple).

Aussi, le thé possède des propriétés diurétiques potentiellement intéressantes pour la lutte contre la rétention d’eau, par exemple. En revanche, ces effets peuvent être problématiques chez les personnes qui souffrent de fuites urinaires ou d’insuffisance rénale.

Le bon conseil  : Privilégier les feuilles de thé vert. Moins fermentées que celles du thé noir, ses propriétés sont mieux préservées. Il possède notamment du polyphénol EGCG, riche protecteur de l’organisme.

Les potentiels méfaits du café sur la santé

Consommé en grande quantité, et particulièrement en soirée, le café peut avoir des effets néfastes sur le sommeil. Ses effets stimulants sur le système nerveux peuvent en effet altérer ceux du système d’endormissement et du sommeil.

Aussi, la caféine est une substance addictive. Si un consommateur régulier arrête soudainement d’en boire, il peut alors s’en suivre des symptômes de manque : maux de tête, grande fatigue, irritabilité, agitation, baisse de l’attention… Certains grands consommateurs ressentent d’ailleurs ces effets au matin, avant leur dose habituelle de café. 

Enfin, s’il aide à lutter contre la constipation, le café en excès peut avoir des effets contraires chez certaines personnes. Il peut en effet altérer le système digestif et entraîner des troubles intestinaux potentiellement sur le long terme, notamment chez des personnes ayant déjà des fragilités à ce niveau.

Le bon conseil : Penser à la version décaféinée ! Le café sans caféine possède les mêmes bienfaits que la version traditionnelle, à l’exception de la stimulation du système nerveux. Vérifier toutefois qu’aucun solvant n’ait été utilisé pour le fabriquer !

Thé ou café, vous l’aurez donc compris, la règle est : aucun excès ! Pour ces deux boissons, il convient de ne pas dépasser 4 tasses par jour, soit 400 milligrammes au total. 

À SAVOIR

Quelle que soit la boisson pour laquelle vous optez, jetez un œil sur l’étiquette ! La teneur en pesticides de ces produits peut contrebalancer leurs bienfaits. Évitez également les capsules en aluminium, peu écologiques. Aussi, l’absorption de micro-particules de ce métal favorise les risques de cancers. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici