Une femme bronze au soleil sur la plage.
Il est fortement recommandé d'appliquer de la crème solaire toutes les deux heures pour avoir une protection optimale. © Freepik

L’été approche à grand pas, et avec lui, l’envie de profiter du soleil et d’obtenir un joli bronzage. Mais même si le soleil a des effets positifs sur notre humeur et favorise la production de vitamine D, il peut être extrêmement dangereux pour notre peau. Rides, taches brunes, brûlures et parfois même cancer de la peau… Les répercussions peuvent être sévères. Ma Santé démêle le vrai du faux et vous aide à découvrir les dangers du soleil et les erreurs à éviter pour protéger votre peau.

Alors que les vacanciers vont bientôt envahir les plages pour profiter du soleil et des baignades rafraîchissantes, le soleil va faire rougir les peaux ! Et bien qu’il soit une source naturelle de vitamine D et qu’il améliore notre moral, les dermatologues alertent sur les conséquences d’une exposition prolongée pour la peau. L’occasion de tester vos connaissances sur les dangers du soleil et de profiter des conseils du Pr Stéphane Dalle, chef de service de dermatologie à l’Hôpital Lyon-Sud, pour mieux protéger votre peau. Alors, vrai ou faux ?

L’exposition au soleil accélère le vieillissement cutané

VRAI. L’exposition accélère le vieillissement de la peau en raison des rayons ultraviolets (UV) émis par le soleil. Ils pénètrent dans les couches profondes de la peau et endommagent les fibres de collagène et d’élastine, responsables de la fermeté et de l’élasticité de la peau. Cette dégradation entraîne donc une perte de la fermeté et de la souplesse de la peau. Cela se traduit par l’apparition de rides, un affinement et un relâchement de la peau et accentue sa sensibilité.

L’exposition excessive au soleil peut également mener à une surproduction de mélanine, le pigment responsable du bronzage de la peau. Cela provoque une hyper pigmentation, des taches de vieillesse et une irrégularité de la pigmentation de la peau, donnant un aspect vieilli et inégal.

Les séances d’UV préparent la peau au soleil

FAUX. Pendant longtemps, il était courant de croire que les séances d’UV en cabine de bronzage étaient une façon efficace de préparer la peau avant une exposition solaire. Contrairement à cette idée reçue, il n’existe aucun moyen de préparer réellement sa peau au soleil. Les séances d’UV sont aussi dangereuses que l’exposition au soleil.

Les rayons UV augmentent le risque de cancer cutané

VRAI. Le rayonnement ultraviolet du soleil est le principal facteur des cancers de la peau, en particulier le mélanome (tumeur maligne du système pigmentaire). Selon le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), près de 70% des mélanomes sont causés par l’exposition au soleil.

Les rayons UV peuvent causer des dommages directs aux cellules cutanées. Cela est visible par le bronzage et les coups de soleil, signe que la peau a été abîmée. Ils affaiblissent le système immunitaire, favorisant ainsi le développement du cancer de la peau.

Plus l’indice UV de la crème solaire est élevé, plus elle est efficace longtemps

FAUX. L’indice UV d’une crème solaire ne détermine pas la durée d’efficacité de celle-ci. Elle indique sa capacité à protéger votre peau contre les rayons UV du soleil. Il est donc recommandé d’appliquer de la crème solaire toutes les deux heures car son efficacité diminue avec le temps en raison de divers facteurs : transpiration, frottement sur les vêtements, activités aquatiques.

Il est conseillé de ne pas s’exposer au soleil entre 12h et 16h

VRAI. Pendant cette période, les rayons du soleil sont les plus intenses et leur impact sur la peau est plus élevé. L’exposition prolongée pendant ces heures peut augmenter considérablement le risque de coups de soleil car la peau est directement exposée à une intensité élevée de rayonnements UV. Les coups de soleil provoquent des rougeurs, des douleurs et une sensation de chaleur, pouvant contribuer au vieillissement prématuré de la peau et au risque de cancer cutané.

Il est inutile de protéger sa peau quand le temps est nuageux

FAUX. Même lorsque le ciel est couvert de nuages, il est crucial de protéger sa peau contre les rayons du soleil. Et oui, les nuages peuvent laisser passer entre 15 et 90% des UV. Cela dépend de la densité et du type de nuages. Le risque pour la peau reste le même, qu’il y ait un ciel dégagé ou nuageux.

Il est dangereux d’utiliser du monoï ou de la graisse pour favoriser le bronzage

VRAI. Il est déjà dangereux de s’exposer au soleil sans protection. Mais appliquer du monoï ou de la graisse à traire sur la peau aggrave les effets néfastes. Le soleil accélère le vieillissement de la peau et en utilisant ces produits bronzants, cela peut être encore pire. En d’autres termes, si vous exposez votre corps au soleil couvert de monoï ou de graisse à traire, votre peau s’abîme beaucoup plus rapidement. Il existe un risque de brûlure et la peau est plus sujette aux rides, boutons, taches et même aux mélanomes.

Dans l’eau, ma peau est protégée du soleil

FAUX. Au contraire, si je reste en surface, l’eau reflète les rayons du soleil, augmentant ainsi l’exposition de la peau aux rayons UV. De plus, un contact prolongé avec l’eau peut entraîner le rinçage de la crème solaire que vous avez appliquée. De ce fait, la protection solaire est réduite.

Mon activité de loisir de plein air peut avoir des conséquences sur ma peau

VRAI. L’exposition solaire n’est pas limitée aux séjours en bord de mer. Les activités extérieures sont actuellement un des pourvoyeurs fréquents incluant les loisirs tels que le jardinage, la course à pied, la randonnée ainsi que les activités professionnelles.

Je suis protégée des UV dès lors que je suis sous mon parasol

FAUX. Selon la couleur du sol, une proportion importante des rayons de soleil est reflétée et vous atteindra sous le parasol. Globalement, plus le sol est clair (sable blanc par exemple), plus la réflexion est importante. Plus le sol est foncé (herbe, goudron), plus la réflexion est limitée.

À SAVOIR

Le rayonnement UV présente un danger tout aussi important en hiver qu’en été. Votre peau reste sensible au soleil même pendant la saison hivernale. Lorsque les premiers rayons de soleil de l’hiver apparaissent, votre peau a eu le temps de s’habituer à une moindre exposition. Cela la rend plus fragile et donc plus susceptible de subir les effets néfastes de ces rayons. Même en hiver, il est donc recommandé de protéger votre peau si vous vous exposez pendant plus de quinze minutes. Cela s’applique aussi bien à une semaine passée à la montage qu’à une simple pause en terrasse ou à une promenade ensoleillée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici