Un médecin prêt à administrer l'un des vaccins obligatoires.
Depuis la crise Covid-19, le mot vaccin a pris un sens bien différent, alimenté par une prise de conscience sur sa nécessité pour éviter de tomber malade. Photo Pexels

Cette semaine, près de 200 pays dont la France se mobilisent pour la semaine européenne de la vaccination qui a lieu du 24 au 30 avril 2023. Cette semaine est l’occasion de rappeler les objectifs et les enjeux de la vaccination pour soi et pour les autres. Malgré une bonne adhésion de la population française à la vaccination, certaines questions viennent se poser et il est parfois difficile de s’y retrouver. Pourquoi faut-il se vacciner ? Comment savoir si nous sommes à jour ? Explications du Dr Bertrand Issartel, co-gérant du centre de vaccination international et de médecine des voyages à Villeurbanne, invité de l’émission Votre Santé du 25 avril sur BFM TV Lyon.

Cette semaine de la vaccination, qui se déroule du 24 au 30 avril 2023 à Lyon, est l’occasion de rappeler l’importance des vaccins. Mais aussi d’évoquer l’intérêt et l’enjeu de santé publique qu’il représente. En effet, entre les vaccins obligatoires, les vaccins recommandés et les rappels, le tout peut paraître un peu flou. On remarque d’ailleurs un moins bon réflexe vaccinal, chez les adolescents et les jeunes adultes.

Alors quels sont les différents types de vaccins ? Quels sont les vaccins obligatoires et recommandés ? Que faire lorsque l’on part en vacances à l’étranger ?

Éléments de réponses avec le Dr Bertrand Issartel, spécialiste en maladies infectieuses et tropicales et co-gérant du centre de vaccination international et de médecine des voyages au centre Léon Blum à Villeurbanne, lors de l’émission Votre Santé du mardi 25 avril 2023 sur BFM TV Lyon.

À quoi sert la semaine de la vaccination ?

La vaccination reste un moyen grandement efficace pour se protéger de nombreuses maladies. Pour rappel, le principe de la vaccination est d’injecter un agent infectieux dans le sang pour que le système immunitaire soit préparé en cas de réelle agression par cet agent. En effet, si notre système a déjà rencontré une partie du virus, il sera en meilleure capacité de répondre en luttant ou en empêchant la maladie de se développer dans notre corps.

Vaccins : comment se repérer ?

Comment fonctionnent les différents vaccins ?

Il existe majoritairement 3 types de vaccins.

Les vaccins vivants : on injecte dans le sang une bactérie vivante, atténuée par des processus pour la rendre moins agressive. On peut aujourd’hui retrouver ce mécanisme dans le vaccin contre la rubéole, la rougeole ou les oreillons.

Les vaccins non-vivants : on injecte dans le sang un agent infectieux inactif ou alors une petite partie de cet agent pour provoquer la défense immunitaire.

Les vaccins ARN messager : au lieu d’injecter un agent infectieux, on injecte des molécules fabriquées en laboratoire qui sont appelées « molécules d’ARN messager ». Ce mécanisme a largement été utilisé dans les vaccins contre la COVID-19 avec ceux de BioNTech-Pfizer ou Moderna.

Les 11 vaccins obligatoires en France sont-ils respectés ?

L’obligation vaccinale date de 2018 à la suite d’une concertation citoyenne. Elle a été mise en place due à une certaine confusion entre les vaccins recommandés et obligatoires. La population avait tendance à penser qu’un vaccin seulement recommandé n’était pas important. Depuis, on a observé un respect majeur de cette obligation vaccinale, même si cela était aussi le cas avant 2018 chez les enfants.

Comment savoir si je suis à jour dans mes vaccins ?

En plus de notre carnet de santé, nous pouvons retrouver nos vaccins sur le site de la sécurité sociale dans l’espace Santé. Il existe également une plateforme nommée mesvaccins.net. Il s’agit d’un carnet de vaccination électronique développé en France et qui sera bientôt connecté au carnet de vaccination de mon Espace Santé. Cette plateforme sert à la fois de carnet de vaccination et de système-expert afin de savoir si nous sommes à jour dans les vaccins.
L’utilisateur peut alors répertorier ses vaccins qui devront être validés par un professionnel de santé et rentrer ses spécificités. Ce qui permettra de générer un bilan vaccinal pour savoir où vous en êtes. Et sur les vaccins ou rappels à réaliser. 

Quand et comment se faire vacciner ?

Comment s’y retrouver si je perds mon carnet de santé ?

Vous pouvez tout d’abord interroger votre médecin traitant qui devrait avoir les traces de vos vaccins déjà réalisés. Ce qu’il faut savoir, c’est que si vous avez entre 25 et 65 ans, il faut avoir réalisé les vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et la coqueluche.
Après 65 ans, le rappel vaccinal de la diphtérie, du tétanos et de la poliomyélite est tous les 10 ans.
Le système immunitaire étant moins efficace avec l’âge, d’autres vaccins sont proposés après 65 ans. Notamment celui contre le zona, la grippe, la Covid-19 et le pneumocoque.
En fonction des situations particulières de chacun, il est important de consulter à ce sujet. Par exemple, une femme enceinte pourra discuter de la vaccination et des indications qui lui sont propres avec son gynécologue, sa sage-femme ou son médecin traitant. Certaines personnes sont également immunodéprimées. Dû à certains traitements contre des maladies chroniques, la capacité du système immunitaire s’affaiblit et rend la vaccination moins efficace. Il y a donc des recommandations spécifiques pour ces personnes.

Les enfants sont généralement bien suivis jusqu’à leurs 5 ans par des médecins, des pédiatres ou par la PMI (Protection maternelle et infantile). Les jeunes entre 10 et 25 ans semblent se sentir moins concernés par la vaccination. Et ce malgré des enjeux importants, notamment à la puberté.

Lors d’un voyage, que faut-il savoir au niveau des vaccins ?

Il faut surtout se renseigner. Il existe plusieurs sites internet avec des informations grand public concernant les vaccins à réaliser en cas de voyage à l’étranger. Notre site internet vaccination-lyon.com regroupe ces sites. On peut notamment retrouver MesVaccins.net qui réalise une expertise en cas de voyage ou le site Vaccination Info Service.

Qui peut réaliser un vaccin ?

En plus des médecins, les pharmaciens peuvent aussi réaliser les vaccins obligatoires ainsi que celui contre la rage, mais, ils ne peuvent pas encore en prescrire.

Où en est-on dans le vaccin contre la Covid-19 ?

Les dernières recommandations datent de l’automne 2022 concernant le vaccin bivalent qui protège aussi bien du virus original de la Covid-19, que du variant Omicron. Cependant, ce vaccin s’adresse surtout aux personnes à la santé fragile.

Retrouvez le replay de l’émission Votre Santé du 25 avril 2023 sur Ma Santé TV.

À SAVOIR

Depuis le 1er janvier 2018, l’État français a rendu obligatoires 11 vaccins dès la naissance. Ils concernent ceux contre : la diphtérie, le tétanos, la rubéole, les oreillons, la rougeole, le pneumocoque, le méningocoque C, l’hépatite B, la poliomyélite, la coqueluche et l’infection à Haemophilus influenzae B.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici