Femme horrifiée par le bouton blanc visible sur son front.
Les boutons blancs sont disgracieux et les faire disparaître au plus vite devient vite une obsession ! © Adobe Stock

Les boutons blancs, ces petites imperfections qui se nichent parfois sur différentes parties du corps, peuvent être à la fois gênants et peu flatteurs. Bien que l’instinct nous pousse souvent à vouloir les percer pour s’en débarrasser au plus vite, la sagesse veut qu’on les laisse mûrir naturellement. Ces petites protubérances, souvent associées à l’acné, méritent une attention particulière pour éviter toute infection. Mais d’où viennent-ils réellement ? Quels sont les gestes à éviter et les solutions à adopter pour en venir à bout ?

Les boutons blancs qui apparaissent sur le visage, le cou ou le dos sont souvent gênants et peu esthétiques. Bien que beaucoup pensent qu’il est préférable de les percer, il est en réalité plus bénéfique pour la peau de les laisser mûrir naturellement. Même s’il peut être tentant de les presser, les laisser évoluer permet d’éviter qu’ils ne se multiplient.

D’où viennent les boutons blancs ?

Le bouton est ce qu’on appelle un comédon fermé. Le sébum naturellement produit par notre organisme est piégé sous de fines squames de peau, incapable de s’écouler. Parfois, certaines bactéries peuvent entrer en jeu et ainsi donner une teinte jaûnatre au bouton blanc. Dès l’apparition de rougeur autour d’un bouton blanc, il est important de le traiter pour éviter une infection.

Il existe plusieurs types de boutons blancs : 

  • Les pustules : remplis de pus, ils se forment lorsque les comédons fermés deviennent infectés par des bactéries. Ils ont souvent un centre blanc ou jaune entouré d’une zone rouge et enflammée.
  • Les kystes d’acné : Les kystes d’acné sont de larges boutons enflammés remplis de pus et de liquide. Ils sont plus profonds dans la peau que les autres types de boutons et peuvent être douloureux.
  • Les boutons d’acné nodulaire : Similaires aux kystes d’acné, les boutons nodulaires sont de larges lésions enflammées qui se forment profondément dans la peau. Ils peuvent être douloureux et peuvent prendre du temps à guérir.
  • Milium : Les miliums sont de petits kystes blancs remplis de kératine qui se forment sous la peau. Ils sont souvent associés à des dommages cutanés ou à des problèmes de peau.

Un début d’acné ? 

L’acné est une affection cutanée courante caractérisée par divers types de lésions cutanées : des boutons blancs, des points noirs, une peau grasse, et parfois des boutons rouges ou des kystes.

Le pus des boutons blancs d’acné est généralement le résultat de l’activité de bactéries, notamment le Cutibacterium acnes (anciennement appelé Propionibacterium acnes). Ce pus colonise les pores de la peau bloqués et contribue à l’inflammation et à la formation de lésions.

Ainsi, un seul bouton blanc peut parfois être un signe précoce d’acné, surtout s’il est associé à d’autres symptômes tels que la peau grasse et les points noirs. Cependant, la présence d’un seul bouton blanc ne suffit pas toujours à diagnostiquer l’acné. D’autres facteurs peuvent également causer des boutons blancs.

Les causes des boutons blancs sont variées : 

  • une peau mixte ou grasse produisant un excès de sébum
  • une alimentation riche en sucres et en graisses
  • le stress
  • des fluctuations hormonales
  • l’utilisation de soins visage inadaptés

Percer un bouton blanc : ça n’est pas la solution !

Un bouton en plein milieu du visage vous donne l’envie de le percer pour qu’il disparaisse le plus vite possible. Pourtant, cette réaction risque d’aggraver la situation plutôt que de l’améliorer.

En effet, quand un bouton blanc se forme, la meilleure solution pour qu’il guérisse au mieu est de le laisser se romprent tout seul. Percer un bouton peut entraîner des dommages cutanés, propager l’infection à d’autres zones du visage et introduire de nouvelles bactéries, retardant ainsi le processus de guérison. 

Il faut donc résister à cette envie irrépressible de rompre le bouton blanc par vous même. Préférez une routine adaptée à votre peau pour traiter ce bouton disgracieux.

Comment traiter un bouton blanc sans le percer ? 

Pour encourager la maturation d’un bouton blanc, les méthodes sont, certes, plus longues mais bénéfique pour la peau. 

  • rétablir l’équilibre d’hydratation de la peau.
  • appliquer une compresse d’eau chaude
  • utiliser un coton-tige avec de l’huile essentielle de tea tree
  • utiliser un savon doux ou surgras pour le nettoyage
  • éviter les lavages excessifs avec du savon non adapté

Un traitement adapté et des soins réguliers sont essentiels pour éliminer les boutons blancs. Un dermatologue peut également recommander des traitements spécifiques tels qu’un nettoyage de peau ou des méthodes laser pour extraire les boutons blancs.

À SAVOIR

Les boutons blancs peuvent parfois être associés à des conditions médicales sous-jacentes, telles que le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) chez les femmes. En plus d’être une nuisance esthétique, ces boutons blancs peuvent parfois servir de signaux d’alerte pour des problèmes de santé plus profonds.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici