Une séance d'ostéopathie avant d'aller au sports d'hiver.
Mieux vaut une séance d'ostéopathie préparatoire aux sports d'hiver que réparatrice d'une blessure sur les pistes. ©Freepik

Le ski alpin met vos articulations et vos muscles à rude épreuve. Que ce soit avant la reprise de la saison des sports d’hiver ou au retour des pistes, une visite chez votre ostéopathe est vivement recommandée… Les explications de Dominique Blanc, ostéopathe à Lyon et président d’Ostéopathes de France.

Pourquoi faut-il consulter un ostéopathe avant de retourner sur les pistes ?

Pourquoi recourir à une séance d’ostéopathie ? Parce que reprendre le sport, parfois de façon intensive, exige une préparation physique adéquate. Pour le ski, il faut surtout se concentrer sur les membres inférieurs très sollicités sur les pistes. L’ostéopathe est dans la prévention. Une séance avant de partir à la montagne va permettre de soigner tous les petits déséquilibres liés à la vie courante, en particulier au niveau du bassin et de la colonne vertébrale. Il faut aussi vérifier l’état des articulations des membres inférieurs. Autant de dysfonctionnements qui peuvent avoir des répercussions sur une bonne pratique du ski.

Quelles sont les membres ou articulations les plus exposés au ski ?

Conseils en ostéopathie avec Dominique Blanc, président des Ostéopathes de France.
Dominique Blanc, président des Ostéopathes de France. ©Pascal Auclair

Le genou ! Avec l’évolution du matériel, les chevilles sont moins exposées. En revanche, on traite bien souvent les skieurs à leur retour en plaine pour une pathologie fréquente : l’entorse du genou. Elle est parfois bénigne mais souvent, il s’agit de ruptures ligamentaires dues à la vitesse. Les pistes sont de mieux en mieux damées. On va de plus en plus vite et, fatalement, les conséquences d’une chute sont aggravées. Les genoux ne résistent pas. Cela signifie opération chirurgicale et rééducation.

Dans le cadre du protocole défini par le chirurgien, l’ostéopathe est amené à traiter des restrictions de mobilité post-opératoires, en particulier au niveau des ischios-jambiers. Ces muscles situés derrière la cuisse freinent la récupération du genou. Le rôle de l’ostéopathe sera d’éliminer les tensions situées au niveau de ces ischio-jambiers pour accélérer le rétablissement du patient.

En séance d’ostéopathie, on est aussi amené à traiter régulièrement des problèmes au niveau de la colonne vertébrale et des cervicales, traumatismes consécutifs à des chutes.

Ostéopathie : une approche différente pour le snowboard

Combien de temps faut-il pour récupérer complètement l’usage de son genou après une entorse ?

Chez un sportif de haut niveau, entre 6 et 9 mois. Pour les autres pratiquants, il faut compter un an.

La pratique du surf a-t-elle fait évoluer les traumatismes traités en ostéopathie ?

Oui. Le positionnement des deux pieds sur le surf implique une sollicitation différente des muscles et des articulations. Les genoux sont toujours exposés mais on constate aussi de fréquents traumatismes au niveau des hanches, du bassin et du poignet.

Comment renforcer et limiter les risques d’accidents ?

En tonifiant ses muscles et ses articulations plusieurs semaines avant les premières descentes. Outre une visite chez l’ostéopathe, il est conseillé de solliciter un kiné ou un coach sportif. On peut aussi se remettre au jogging pour faire travailler le système cardio-pulmonaire.

Retrouvez ici tous les conseils de Ma Santé pour éviter les bobos au ski.

À SAVOIR

Premier syndicat de la profession, Ostéopathes de France regroupe plus de 1200 adhérents. Fondée en 1987, cette association de professionnels est présidée depuis 2003 par Dominique Blanc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici