À partir de l'été 2023, les enfants de l'Hôpital Femme Mère Enfant auront accès aux sprays aromatisés.
Guillaume Caro, Directeur du Groupement hospitalier Est des HCL, Laurent Probst, PDG de l’entreprise Cookal SAS, fabricant des sprays aromatisé, Raymond Domenech, et Christian Têtedoie, Chef étoilé lyonnais se réunissent pour présenter les cinq saveurs des sprays. © Carla Casadei

Réveiller les papilles endormies, apporter un sourire là où il y a de la frustration, et offrir un instant de bonheur gustatif aux enfants qui l’ont perdu. Voilà le défi relevé par les Hospices Civils de Lyon (HCL) en partenariat avec le chef étoilé Christian Têtedoie. Des sprays aromatisés sont désormais proposés aux petits patients hospitalisés à Lyon pour des maladies affectant notamment le goût. Une précieuse source de réconfort, particulièrement utile dans le parcours de soins de ces jeunes malades. Le point, à l’occasion de la présentation officielle du projet, le mercredi 21 juin à l’HFME, en présence du chef Christian Têtedoie et de l’ambassadeur de l’association Les Macarons de Clara, Raymond Domenech.

Clara, une jeune fille atteinte d’une maladie incurable qui lui interdisait de déglutir, a contacté Christian Têtedoie, un chef étoilé, il y a plus d’un an. Son rêve était simple mais puissant : retrouver le goût dans sa bouche. Clara, malgré son courage, a été emportée par sa maladie en novembre dernier. Mais son combat n’a pas été en vain. Cette démarche a donné naissance au projet “Les macarons de Clara”, porté par les Hospices Civils de Lyon et parrainé par Raymond Domenech, l’ancien sélectionneur de l’équipe de France de football.

Un an après, l’initiative s’est concrétisée avec la production de sprays aromatisés à grande échelle, destinés à offrir du réconfort à un maximum d’enfants hospitalisés. L’objectif, pour les hôpitaux lyonnais, leur offrir la possibilité de retrouver un certain plaisir gustatif malgré les contraintes médicales qui limitent leurs expériences alimentaires.

A l’HFME: des sprays aromatisés pour un plaisir instantané

Cette initiative novatrice, lancée pour améliorer la qualité de vie des jeunes patients souffrant de troubles de l’oralité et de la déglutition, a fait l’objet d’une présentation officielle, mercredi 21 juin à l’hôpital Femme Mère Enfant de Bron. Lors de cette rencontre, organisée en présence de Raymond Domenech, le public a pu découvrir les sprays aromatiques disponibles aux cinq saveurs : cassis, mandarine, fraise, noix de coco, et plus récemment, menthe.

Ces flacons de 15ml ont été conçus avec soin pour répondre aux besoins des patients. Leur format pratique permet de les transporter facilement. De plus, leur utilisation est aisée, tant pour les plus grands que pour les plus petits. Laurent Probst, PDG du fabricant (Cookal SAS) : « très vite, nous avons trouvé une solution pour produire un spray individualisé, permettant, sans aucun danger de rejet, de faire ressentir le goût à un patient qui ne peut plus avaler et de lutter contre la déshydratation due au traitement. »

Dès cet été, l’hôpital Femme Mère Enfant distribuera cent premiers sprays aux petits patients hospitalisés dans ses services.

Pour les enfants mais pas que…

L’objectif principal de ce spray est de procurer du plaisir et des sensations gustatives aux jeunes partients. « Pour un enfant ouvrir la bouche c’est prendre un médicament. Ce n’est pas agréable », affirme Véronique Randon, cadre du service de réanimation pédiatrique. « Nous les avons testés auprès de quelques de quelques patients et les retours sont excellents ».

Ces sprays aromatisés, initialement conçus pour les enfants, pourraient intéresser d’autres publics touchés par les maladies de la déglutition et de l’oralité. « Au-delà de permettre au plus grand nombre d’en bénéficier, c’est un droit au goût », explique Abdel Aïssou, président de l’association Le Collectif, qui soutient activement le projet.

La prochaine étape consistera à mener une évaluation clinique. Le but est de mesurer les bénéfices de cette redécouverte du plaisir gustatif dans le parcours de soins. Des questionnaires ont été spécialement conçus pour les patients et les soignants, afin d’optimiser l’utilisation des sprays, et de manière plus générale, l’accompagnement des jeunes patients confrontés à des difficultés d’alimentation.

Cette avancée ouvre de nouvelles perspectives prometteuses. Ils offrent la possibilité de rétablir le plaisir gustatif chez un grand nombre d’enfants. Mais aussi de patients adultes, notamment ceux en gériatrie, à travers toute la France. « La mise au point de ce spray est une belle réussite solidaire qui doit beaucoup à l’engagement de femmes et d’hommes qui refusent la fatalité de la souffrance », affirme Abdel Aïssou.

À SAVOIR

Le Chef étoilé lyonnais Christian Têtedoie envisage d’élargir la gamme de sprays aromatisés dans le futur. En plus des saveurs existantes, il souhaite développer des sprays salés, en proposant des goûts tels que les spaghettis à la bolognaise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici