Une femme âgée soucieuse de bien vieillir en train de faire des exercices.
Des exercices réguliers et bien spécifiques permettent, au-delà de leurs bienfaits naturels, de contribuer à ralentir le vieillissement. Photo Depositphotos

Gage d’autonomie et de bien-être, la notion du bien vieillir passe par une activité physique régulière et adaptée à son âge et à sa forme. Mais pas seulement. Philippe Collard, ancien athlète aujourd’hui conseiller technique sportif de la Ligue Auvergne-Rhône-Alpes d’Athlétisme, explique comment des exercices bien ciblés permettent également de lutter contre les effets même du vieillissement, en amont de la conférence santé grand public organisée le jeudi 19 octobre par le Crédit Mutuel du Sud-Est et la MTRL, à Lyon.

“La vieillesse n’est pas une fatalité”

Qu’est-ce que le bien vieillir ?

On a longtemps pris la vieillesse pour une fatalité, alors que c’est un phénomène contre lequel on peut agir. Aujourd’hui, nous sommes de plus en plus disposés à prendre en main notre vieillissement, à agir pour prendre soin de nous, à mettre en place les démarches pour y parvenir, notamment sur le plan de l’activité physique. Vivre longtemps, c’est bien, mais en gardant une vraie qualité de vie. Car gagner en espérance de vie n’a d’intérêt que si l’on reste en bonne santé le plus longtemps possible.

Quels sont les objectifs du bien vieillir ?

Pour la plupart d’entre nous, cette notion répond à un objectif principal : conserver son autonomie de mouvement et de décision, pour pouvoir continuer le plus longtemps possible à faire ce que l’on souhaite. Cela a toujours été une préoccupation humaine. Il est admis qu’une activité physique régulière permet de prévenir les pathologies, de lutter contre l’isolement, d’exercer ses capacités cognitives, sa mémoire, son sommeil… Mais il existe également d’autres objectifs sous-jacents.

“Il est possible d’agir contre le vieillissement”

Quels sont ces objectifs sous-jacents ?

Bouger pour rester en bonne santé, c’est essentiel. Mais l’activité physique joue également un rôle majeur dans la prévention du vieillissement, et notamment de la perte de sa force musculaire et de ses capacités cardio-respiratoires. Oui, ces capacités s’amenuisent avec l’âge, mais il est possible d’agir contre ces effets, à travers des entraînements ciblés, répétés et méthodiques, à l’image de ce que font les grands sportifs.

Avez-vous des exemples concrets ?

Sur le plan musculaire, nous pouvons réaliser des exercices ciblés à poids de corps. Pour faire travailler le haut du corps, des poids légers seront parfaitement indiqués pour favoriser une progression. Autre exemple : côté cardio-respiratoire, on peut agrémenter une activité de base comme la marche, qu’elle soit active ou nordique, en recourant au fractionné, en alternant des déplacements plus actifs avec des temps de récupération. L’utilisation de pentes ou d’escaliers est également très efficace. Il existe de nombreuses pratiques faciles à mettre en place pour intégrer cette lutte contre le vieillissement à une activité physique classique !

À SAVOIR

RDV le 19 octobre à 18h30, pour la webconférence « Bien vieillir, la pratique d’une activité physique et sportive » 

Webconférence gratuite organisée par la Fédération du Crédit Mutuel du Sud-Est et la MTRL, avec Philippe Collard, ancien athlète et conseiller technique sportif de la Ligue Auvergne-Rhône-Alpes d’Athlétisme.

En direct le jeudi 19 octobre 2023 à partir de 19h30, puis en replay.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici