masque pass sanitaire vaccinal Covid ©shutterstock_Anna Tryhub-1
Les mesures concernant l'obligation du port du masque et le pass vaccinal sont suspendus suspendus dès ce lundi 14 mars. ©

Fini la buée sur les lunettes, les boutons dus à l’humidité ou encore la respiration haletante… Le port du masque n’est plus obligatoire à partir de ce lundi 14 mars ! Le pass sanitaire est également suspendu. Une liberté qui intervient quasiment deux ans, jour pour jour, après l’annonce du premier confinement. Face à la baisse progressive mais certaine du taux d’incidence en Auvergne-Rhône-Alpes, comme dans le reste de la France, le gouvernement a (enfin) annoncé la levée totale de ces dernières restrictions… avec quelques exceptions. 

Réouverture des derniers lieux fermés, fin des jauges… Si les mesures s’allègent depuis le mois de février, celles-ci sont abolies aujourd’hui… avec quelques exceptions toutefois. Alors que depuis le 28 février, le masque n’est déjà plus obligatoire dans les lieux soumis au pass vaccinal, la mesure s’étend. “La situation s’améliore grâce à nos efforts collectifs. Et les conditions sont réunies pour une nouvelle phase d’allègement des mesures” a annoncé le jeudi 3 mars le Premier ministre Jean Castex.

Fin du port du masque !

Dès ce lundi 14 mars, l’obligation du port du masque est levé dans tous les lieux où il est encore en vigueur. En intérieur comme en extérieur. Seules exceptions : les transports en commun et collectifs et les établissements de santé et médicaux, les hôpitaux et les EHPAD.

Les élèves des écoles, collèges, lycées et les étudiants des universités pourront donc, enfin, tomber le masque dans les salles de classe. Même scénario libérateur dans les entreprises publiques comme privées accueillant ou non du public.

Covid-19 : le pass vaccinal suspendu

Autre bonne nouvelle, le pass vaccinal est également jeté aux oubliettes. Et ce dans tous les lieux où il était actuellement demandé. Soit les lieux de culture, de loisirs, activités de restauration commerciales, foires et salons professionnels…

Le pass sanitaire reste toutefois en vigueur dans les établissements de santé et médicaux. Soit dans les hôpitaux, les lieux accueillant des personnes en situation de handicap ou encore les maisons de retraite. Il pourra toutefois, si la situation continue de s’améliorer, être également levé.

Si les chiffres baissent progressivement depuis quelques mois, une légère augmentation se fait toutefois sentir depuis quelques jours, selon Santé publique France. Le taux d’incidence trônait encore à 2080 cas pour 100 000 habitants début février en Auvergne-Rhône-Alpes. Il plonge à 397/100 000, le 10 mars. Il était toutefois à 369/100 000 le 7 mars, il a donc augmenté de 7% en seulement trois jours.

Des taux qui ne sont pas alarmants pour le moment mais qui prouvent que malgré le fléchissement du gouvernement face aux restrictions sanitaires, la vigilance reste de mise. En particulier chez les personnes fragiles. 

À SAVOIR

L’obligation vaccinale contre la Covid-19 reste toutefois en vigueur pour les professionnels des secteurs de la santé et du médico-social. Pour rappel, le gouvernement impose cette mesure depuis le 15 septembre 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici