Une jeune femme heureuse de retrouver le moral, les beaux jours revenus.
C'est naturel, mais il existe quelques moyens simples de favoriser le retour d'un état de forme... au beau fixe. ©Depositphotos

Le printemps, c’est la saison du renouveau. Après des mois d’hibernation, on sort de l’hiver plein de bonnes résolutions, à commencer par celle de se faire du bien au moral. Rien d’étonnant à cela : l’effet de la saisonnalité sur la santé mentale est établi de longue date, et la morosité hivernale laisse la place à de véritables élans d’optimisme. Ma Santé, avec le concours de ses experts, lance la chasse aux idées noires et vous donne les pistes pour prendre soin de votre esprit, d’une part, mais aussi de votre corps, à quelques semaines du retour sur les plages…

Le soleil revient, et avec lui tous les ingrédients pour retrouver le moral. Chaque année, c’est la surprise : on se sent mieux au retour des beaux jours. Le mécanisme est puissant, commun à tous et plutôt bienvenue en ces temps où la santé mentale des Français vacille. Il s’explique à travers une série d’effets tout à fait naturels, que la psychologue lyonnaise Karine Gavazzi décortique pour Ma Santé.

Karine Gavazzi, psychologue à Lyon.
Karine Gavazzi, psychologue à Lyon.

« L’être humain est inclus dans le monde et par la force des choses il est influencé par ce qui s’y passe. Il est notamment sensible à l’influence des saisons, sur sa santé mentale, son physique (plus de maladies en hiver) et bien sûr son humeur (plus dépressive en hiver), mais également ses performances intellectuelles et cognitives et sa motivation (elle décroit quand tout est maussade).

Rien d’étonnant, donc, à ce que le printemps coïncide avec le retour d’un moral… au beau fixe. « La lumière du soleil, plus intense au printemps et en été, rythme notre horloge biologique, stimule notre système immunitaire, régule nos humeurs et nos émotions, apporte bien être et moins de fatigue, nous permet de synthétiser la vitamine D et déclenche les hormones du bien-être, sérotonine et endorphine entre autres. De quoi nous remotiver dès le début du printemps ! ».

Retrouver le moral : six conseils simples à appliquer

Conseil numéro 1 : je vois du monde

Le retour des beaux jours, après des semaines à rester calfeutré au chaud (et à ruminer en solo !), est propice à renouer nos liens sociaux. Sortez, visitez des musées, baladez-vous, voyez du monde ! Le contact des autres est l’un des piliers d’une bonne santé mentale.

Conseil numéro 2 : je me ressource à l’extérieur

Tiens, le soleil brille ! Cela tombe bien, la lumière a d’indéniable effets sur notre moral. Une bonne luminosité, qui plus est naturelle, favorise la sécrétion de sérotonine, la fameuse hormone du bonheur, et d’endorphine, celle du bien être.

Conseil numéro 3 : je me reconnecte à la nature

Marcher pieds nus dans l’herbe, caresser un arbre ou se poser contre son tronc… Cette connexion à la nature apporte un bien être intense et un apaisement interne. Cela nous booste, nous fait nous sentir en vie et donne envie de repartir dans ce nouveau cycle saisonnier.

Conseil numéro 4 : je rééquilibre mon alimentation

L’hiver, on se réchauffe avec de bonnes raclettes. Un plat bon pour le moral, moins pour le corps. Le printemps est l’occasion de renouer avec des plats plus sains, où les légumes et fruits frais ont la part belle. Ne sentez-vous pas l’odeur, sur le marché près de chez vous, des fraises et des asperges ?

Conseil numéro 5 : je fais du sport

La douceur des températures est évidemment bien plus favorable aux activités physiques, qui sont, on le sait, un excellent moyen de lutter contre le stress, l’anxiété ou encore la dépression. Elles permettent aussi d’évacuer les quelques kilos collectés durant l’hiver. Alors, chaussez vos baskets !

Conseil numéro 6 : je range et je trie

Le nettoyage de printemps n’est pas qu’une simple vue de l’esprit. Au sortir de l’hiver, la frénésie du rangement est une réaction tout à fait normale : elle symbolise un nouveau départ, qui passe par une remise à niveau de son intérieur. Rangez, triez, aérez, nettoyez, et repartez du bon pied !

À SAVOIR

Gare à l’excès inverse des effets du printemps ! Dans certains cas, on peut observer un regain dépressif et une baisse de moral qu’il faut également prendre en compte. Le déficit de luminosité met en effet du temps à se combler, et le retour d’un bon moral n’est pas toujours spontané. Autre raison mise en avant, le fait de sortir et de voir du monde, phénomène qui, par reflet, peut mettre en difficulté les personnes isolées socialement. Enfin, certains patients, notamment ceux souffrant de pathologies mentales, peuvent avoir du mal à gérer les changements de rythme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici