Les membres du bureau des Ostéopathes de France lors du 15e congrès de l'association, le 31 mai 2024 à Lyon.
Les membres du bureau des Ostéopathes de France en compagnie des intervenants du 15eme congrès de l'association, le 31 mai 2024 à Lyon. © Ma Santé

Le grand rendez-vous annuel des praticiens en ostéopathie, organisé par Ostéopathes de France, a été marqué par de passionnants échanges autour de l’histoire de la discipline, de sa naissance il y a 150 ans à son évolution actuelle en passant par le rôle fondamental des ostéopathes d’aujourd’hui et de demain.

À l’heure de fêter les 150 ans de leur profession, les Ostéopathes de France n’ont jamais paru aussi jeunes !

Ce dynamisme s’est illustré dans toute sa splendeur le 31 mai, à l’occasion du 16ème congrès de l’association, qui a fait salle comble en réunissant près de 130 participants venus de toute la France au sommet de la tour Incity, à Lyon, dans des locaux de la Caisse d’Épargne Rhône-Alpes.

Ouverture du congrès par Francis Bourrelier (Caisse d’Épargne Rhône-Alpes), Dominique Blanc (président Ostéopathes de France) et Laurence Vieux-Rochas (Caisse d’Épargne Rhône-Alpes).

Une journée rythmée une nouvelle fois par les présentations d’intervenants de renom, à l’image de l’Américain Jason Ross Haxton, le directeur du Musée de Médecine Ostéopathique de Kirksville, venu du lointain Missouri.

Le Breton François Bel, le Parisien Raphaël Zegarra-Parodi ou encore le Lyonnais (et président d’Ostéopathe de France) Dominique Blanc, se sont aussi relayés pour détailler différents aspects de la passionnante histoire de la discipline.

Les intervenants Jason Ross Haxton et François Bel.

« Les 150 ans de l’ostéopathie sont l’occasion pour nous de mettre en lien la tradition et la modernité », résume Dominique Blanc. « Nos intervenants montrent bien qu’il y a une pérennité entre les ostéopathes qui ont construit cette profession et ceux qui, aujourd’hui, participent à son développement ».

Les intervenants Marco Gabutti et Pierre-Luc L’Hermite.

Pierre-Luc L’Hermite, enseignant-chercheur à l’Institut de Recherche France Ostéo, a ainsi évoqué les mythologies ostéopathiques, quand le Marseillais Marco Gabutti, spécialiste de l’approche crânienne, a discouru des manières de concilier science et tradition.

Autant de captivantes présentations, entrecoupées d’échanges conviviaux et conclues par Agathe Wagner, pilote du projet de recherche épidémiologique Opera, qui a interrogé les congressistes sur ce que sont devenus les ostéopathes, 150 ans après la naissance de la discipline.

Le tout, bien sûr, agrémenté d’un époustouflant panorama sur les toits de Lyon, ville-hôte une nouvelle fois d’un congrès toujours aussi riche en rencontres et en découverts. Vivement la 17eme édition !

Revivez (prochainement) en vidéo le 16eme congrès des Ostéopathes de France sur www.osteofrance.com

À SAVOIR

Premier syndicat de la profession, Ostéopathes de France, fondé en 1987, regroupe plus de 1200 adhérents.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici