L'image du piercing au téton est représentée ici sur des citrons.
Seules les personnes majeures peuvent se faire percer les tétons. ©Canva

Le piercing au téton est un véritable phénomène de mode auquel de plus en plus de femmes, mais aussi d’hommes, adhèrent. Sexualité, esthétique… Les raisons de se faire percer un ou plusieurs tétons motivent un public de plus en plus large. Vous hésitez à sauter le pas ? Ma Santé démêle le vrai du faux pour vous aider dans votre choix.

Parmi les multiples possibilités de piercings, celui du téton a gagné en popularité ces dernières décennies. Mais au-delà de son aspect esthétique, le piercing au téton soulève des questions de santé. Est-il douloureux ? Empêche-t-il les femmes d’allaiter ? Les réponses aux principales questions et idées reçues qui circulent sur ce sujet… piquant.

VRAI (pour la majorité des personnes). Si la perception de la douleur varie d’une personne à une autre, le piercing au téton est souvent considéré comme l’un des plus douloureux. 

Cela s’explique par plusieurs facteurs. La zone du téton a des centaines de terminaisons nerveuses, qui la rendent particulièrement sensible. De plus, le perceur doit traverser une épaisseur de tissu, ce qui peut accentuer la sensation de douleur. Le processus de cicatrisation peut également être inconfortable, car le téton est exposé à des frottements constants, notamment par les vêtements ou les soutiens gorges.

Néanmoins, certains diront qu’ils ont à peine senti l’aiguille, cela reste très subjectif.

FAUX. L’allaitement et le piercing au téton sont compatibles, à condition d’enlever le bijou. 

En effet, il est recommandé de retirer le bijou pendant l’allaitement pour des raisons d’hygiène, mais également pour éviter tout risque d’étouffement pour le bébé et pour faciliter la succion. 

Attention tout de même ! Dans certains cas, le percement du téton peut endommager les canaux lactifères, réduisant ainsi la production de lait ou perturbant son écoulement. Il est donc recommandé de consulter un professionnel de la santé spécialisé en allaitement pour obtenir des conseils personnalisés.

FAUX. Bien que le piercing au téton soit souvent associé à la sexualité en raison de sa nature érotique, réduire ce type de piercing à une dimension sexuelle serait simpliste et réducteur. 

Pour de nombreuses personnes, le piercing au téton est avant tout une forme d’expression de style, similaire à d’autres types de piercings (nez, langue). Il peut être perçu comme une façon de se sentir plus confiant, ou plus en phase avec son corps. De plus, certains choisissent de se faire percer les tétons pour des raisons culturelles ou spirituelles, comme c’est le cas dans certaines tribus ou communautés.

Vrai. Seules les personnes majeures peuvent se faire percer les tétons. Cette restriction garantie que les individus soient suffisamment matures pour prendre une décision concernant leur bien-être. 

Nous l’avons vu, le piercing au téton implique un risque d’infection, de réaction allergique ou d’autres complications potentielles. Il est donc essentiel que les personnes qui le choisissent comprennent ces risques et soient en mesure de suivre les instructions de soins post-piercing. De plus, certains professionnels estiment qu’il est important d’attendre que les seins soient complètement développés avant de percer les tétons.

À SAVOIR

Bien que souvent associé aux femmes et à la culture occidentale contemporaine, le piercing au téton a des racines historiques profondes. Dans certaines tribus africaines et asiatiques, les piercings aux tétons étaient traditionnellement portés par les hommes pour des raisons rituelles ou culturelles, et parfois même comme symbole de statut ou de virilité. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici