Des soignants à bout de souffle, confrontés à la crise de l'hôpital et au manque d'attractivité des filières de formation dans les métiers du soin.
La dégradation des conditions de travail dans les métiers du soin taille des coupes sombres dans les rangs des infirmières, des aides soignantes ou encore des puéricultrices. Une pénurie que les filières du paramédical ne parvient pas à combler. Photo Depositphotos

La France fait face à une impressionnante pénurie de personnels soignants, situation inédite aggravée par la crise sanitaire. La métropole de Lyon ne fait pas exception, et le besoin immédiat de postes à pourvoir est estimé à 5000 personnes. Le recrutement dans le secteur de la santé est donc devenu un défi majeur auquel le Grand Lyon entend contribuer à relever. La troisième édition de l’événement « Objectif Inclusion Emploi », organisé le 8 juin à la Cité de la Gastronomie, est sensé apporter des éléments de réponse à cette problématique cruciale. Explications.

Aide-soignant(e), auxiliaire de vie, assistant(e) maternel(le), ou encore accompagnant(e) éducatif(ive) et social(e)… Les métiers du soin, mis à mal par la détérioration du système de santé, ont de plus en plus de mal à attirer. Notamment chez les infirmières et infirmiers, filière particulièrement touchée : « 30% des candidats qui entrent en formation arrêtent » avant d’exercer, explique Philippe Guetat, directeur départemental de l’ARS (Agence régionale de la santé) Auvergne Rhône-Alpes.

Face à cette problématique, la Métropole de Lyon a un rôle à jouer. C’est pour cette raison que la troisième édition de l’événement « Objectif Inclusion Emploi », organisé ce jeudi 8 juin 2023 sur le thème « Le goût des autres », a clairement été tournée vers les métiers du soin. Cette initiative vise en effet à encourager le recrutement des forces vives en reconversion ou à la recherche d’emploi, afin de renforcer les effectifs dans ce secteur crucial. Entre jobdating, tables rondes et témoignages, le rendez-vous avait vocation à revaloriser les métiers du soin, mettre en évidence les innovations managériales. Mais aussi les pratiques et les outils qui font de ce secteur un domaine d’avenir.

Pénurie : les métiers du soin n’attirent plus les candidats

En terme de pénurie, la situation atteint des niveaux alarmants dans le Grand Lyon. « Aujourd’hui, plus de cinq milles postes sont à pourvoir sur le territoire de la Métropole de Lyon dont 85% jugés difficiles à pourvoir », souligne Pascal Blanchard, vice-président de la Métropole de Lyon en charge de la santé, des personnes âgées et des personnes en situation de handicap. Et les métiers du soins, c’est devenu récurrent, connaissent de réelles difficultés à recruter pour pallier aux manques.

 « C’est pourquoi la Métropole de Lyon a décidé de s’engager en faveur des acteurs sociaux et médico-sociaux en prenant part à leurs revalorisations salariales et en lançant une campagne de promotion dédiée aux métiers du prendre soin », ajoute Pascal Blanchard. Afin de rendre ces métiers plus attractifs, différentes mesures sont mises en œuvre, entre revalorisation salariale tarification bonifiée est appliquée pour les heures travaillées en soirée, la nuit et les week-ends. Une attention particulière est aussi accordée à la valorisation du sentiment de reconnaissance, en mettant en avant leur contribution essentielle à la société. L’objectif global ? Mettre en place des conditions de travail attractives et favorables au bien-être des soignants.

Une plateforme d’échange

Le constat est indéniable. La pénurie de professionnels dans les métiers de l’aide et du soin aux personnes âgés ou en situation de handicap n’a jamais été aussi élevée. Elle frappe également de plein fouet les métiers de la petite enfance. Consciente de cette réalité, la Métropole de Lyon a pris l’initiative de créer une plateforme visant à faciliter la mise en relation entre les demandeurs d’emploi et les organismes publics et privés. Cette plateforme metiers-du-prendre-soin.fr offre également un espace de rencontre et d’échange pour tous les professionnels du secteur. Elle favorise ainsi les interactions entre les différents acteurs de ces métiers une meilleure connaissance du domaine.

À SAVOIR

L’événement Objectif Inclusion Emploi » de l’année dernière a réuni près de 170 participants. Le jobdating a conduit à cinq recrutements de personnes en situation de handicap dans divers secteurs d’activité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici