Une femme avec des sillons nasogéniens marqués.
Les sillons nasogéniens peuvent apparaître à la suite d'expressions faciales répétées comme le rire ou le sourire. © Adobe Stock

Les rides et les plis font partie du cycle naturel de la vie, mais certains signes du vieillissement, comme les sillons nasogéniens, peuvent apparaître plus tôt qu’on ne le pense. Ces lignes, qui s’étendent des ailes du nez jusqu’aux commissures des lèvres, peuvent donner au visage une expression fatiguée ou triste, parfois bien avant que nous ne nous sentions réellement ainsi. Existe-il des moyens naturels de les atténuer ? La chirurgie est-elle vraiment nécessaire pour effacer ce complexe ? Éléments de réponse. 

Les sillons nasogéniens, ces petites lignes naturelles qui se forment sur notre visage, partant des ailes du nez et se dirigeant vers les coins de la bouche, sont souvent appelés “plis du sourire”. Ils deviennent plus prononcés avec l’âge, ajoutant du caractère à notre expression. Bien qu’ils soient des signes naturels du temps qui passe, ils peuvent aussi donner l’impression d’un visage désabusé. 

Sillon nasogénien : qu’est-ce que c’est ? 

Les premiers signes de vieillissement de la peau peuvent apparaître dès 25 à 30 ans, et parmi eux, les sillons nasogéniens sont particulièrement fréquents. 

Les sillons nasogéniens sont des rides d’expression dues à la contraction des muscles du sourire, d’où leur surnom de rides du sourire. Ils se forment verticalement entre l’aile du nez et le coin des lèvres.

Il ne faut pas les confondre avec les « plis de la marionnette », qui partent de la commissure des lèvres et se prolongent vers le menton. Ces deux types de plis ont en commun de donner au visage une expression fatiguée et triste, ce qui pousse de nombreuses personnes à chercher des solutions pour les atténuer.

Avec le temps et le pouvoir de la gravité, la structure du visage change. Les compartiments graisseux du visage, séparés par des ligaments, subissent une descente de la graisse malaire (la partie charnue de la joue) vers le bas du visage. Les fibres élastiques se relâchent et l’excès de peau s’affaisse, formant des plis au niveau des ligaments. 

Quelles sont les causes de ces sillons nasogéniens ?

La jeunesse de la peau est maintenue par l’élastine, le collagène et l’acide hyaluronique, trois composants naturellement présents dans notre organisme. Plus on vieillit et plus la production de ces éléments s’affaiblit. Bien que le temps fasse son travail, il existe donc plusieurs causes entraînant l’apparition des rides. La naissance des sillons nasogéniens est influencée par une combinaison de facteurs propre à nous ou à l’environnement qui nous entoure.

Facteurs Internes :

  • Perte de tonus musculaire : les muscles du visage, en particulier le muscle releveur de la lèvre supérieure, perdent progressivement leur tonus.
  • Amincissement des couches de la peau : les couches de la peau deviennent plus fines.
  • Perte de graisse : il y a une diminution de la graisse dans les compartiments profonds du visage.
  • Résorption osseuse : le volume des os du visage diminue, contribuant à l’apparition des sillons.

Facteurs Externes :

  • Les variations de poids : perdre beaucoup de poids rapidement peut générer un excès de peau, rendant le visage plus flasque.
  • Le tabac : fumer réduit la synthèse de collagène et d’élastine, altérant les mécanismes de réparation de la peau et affectant son teint et sa luminosité.
  • Le soleil : l’exposition prolongée au soleil sans protection adéquate cause une déshydratation sévère de la peau, entraînant une perte d’élasticité et un épaississement cutané.

Atténuer les rides naturellement

Malheureusement, personne n’échappe au travail du temps. Aucun traitement naturel ne vient empêcher l’apparition de ces sillons nasogéniens. Néanmoins, plusieurs petites techniques sont bonnes à prendre pour retarder la venue des ces rides susceptibles de complexer. 

Le meilleur remède pour garder une peau ferme et élastique c’est de s’en occuper le plus tôt possible. Adopter une “skincare routine” adaptée à votre type de peau peut lui permettre de combler l’affaiblissement de la production de certains composants relatifs à sa qualité. Des crèmes riches en acide hyaluronique ou des compléments de collagène sont bénéfiques pour sa régénération naturelle et peuvent donc prévenir l’apparition des sillons nasogéniens. 

Le soleil à outrance et une bonne santé cutanée ne font pas bon ménage. Pour prévenir d’un vieillissement de la peau prématuré et l’apparition de rides, il faut à tout prix contrôler son temps d’exposition et ce toute l’année ! Se protéger des rayons UV du soleil avec des produits adaptés à votre peau est impératif pour préserver une jeunesse cutanée. 

La chirurgie esthétique et ses substituts 

Il existe divers traitements pour pallier au complexe des sillons nasogéniens. Actes chirurgicaux ou interventions de médecine plus légère, plusieurs techniques sont disponibles. 

  • Le lipofilling : cette technique est un prélèvement de graisse en excès d’une partie du corps pour l’injecter dans des zones creusées, comme les sillons nasogéniens. Elle est particulièrement efficace en cas d’affaissement des tissus, offrant une solution naturelle pour restaurer le volume facial.
  • Les fils tenseurs : la pose de fils servent à tendre les parties relâchées de la peau. Les fils sont orientés vers les sillons nasogéniens pour restaurer le volume perdu. 
  • Le resurfaçage cutané par laser : le laser est un complément aux traitements injectables. Il améliore la tonicité de la peau, réduisant ainsi l’apparence des rides et des ridules. Ce traitement aide à stimuler la production de collagène.
  • Le comblement par Radiesse : la Radiesse est une technique de comblement utilisant un gel à base d’hydroxyapatite de calcium. Injecté sous la peau, il offre un volume immédiat et stimule la production de collagène.
  • Le Botox : bien que le Botox soit principalement utilisé pour réduire les rides d’expression autour des yeux et du front, il peut aussi être employé pour traiter les sillons nasogéniens. En relaxant les muscles autour des plis, le Botox aide à lisser la peau et à atténuer l’apparence des sillons. 

Ces techniques, qu’elles soient réalisées en cabinet ou en chirurgie, offrent diverses options pour atténuer les sillons nasogéniens et redonner au visage une apparence plus jeune et plus ferme. Mais attention, avoir recours à ces traitements peut entraîner des effets secondaires indésirables et des risques pour votre santé.

À SAVOIR

Des recherches indiquent que les personnes d’origine caucasienne tendent à avoir une peau plus fine et moins de graisse sous-cutanée au niveau des joues par rapport à d’autres groupes ethniques. Cette particularité peut entraîner une accentuation plus prononcée des sillons nasogéniens chez les individus caucasiens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici